Rencontrez le créateur : Begin Again Group

By Andrea Gunn

Un sac de Begin Again Group est élégant dans sa simplicité. Chaque sac noir élégant présente des détails subtils : de minuscules rivets argentés, une poignée délicatement tressée, une quincaillerie élégante. Chaque sac intègre également un petit flocon de neige dans son design, symbole de sa nature unique et d’un lien avec son créateur.

Begin Again Group est une entreprise sociale qui crée des sacs uniques et élégants à partir de caoutchouc recyclé. Mais c’est plus que ça. C’est aussi une petite communauté de femmes, dont la plupart sont des néo-canadiennes. Grâce au groupe, ils ont acquis des compétences en conception, construction, marketing et affaires, tout en construisant leur nouvelle vie à Kingston.

La designer Carolyn Butts travaille avec des matériaux recyclés depuis plusieurs années dans sa studio Bon Eco Design à Tamworth. Son travail, dit-elle, « est enraciné dans l’appréciation de la nature et dans le respect du matériel, des ressources humaines et des ressources naturelles qui entrent dans la fabrication de ces produits que nous consommons et que nous jetons souvent ». En recyclant les matériaux dans son travail de conception, elle dit : « Je respecte les matériaux, je respecte les gens qui les ont fabriqués et je respecte la nature. »

Carolyn a lancé Begin Again Group en 2017 dans le cadre d’un projet avec KEYS centre d’emploi dans le cadre de son programme de mentorat pour les femmes réfugiées. La collaboration s’est développée, devenant une entreprise sociale avec participation aux bénéfices. Il a été incorporé l’année dernière.

Le matériau utilisé dans les sacs est le caoutchouc. Ainsi, non seulement les sacs sont fabriqués à partir de matériaux recyclés, mais ils sont également imperméables, faciles à nettoyer et végétaliens. Mais ce caoutchouc provient également des chambres à air des pneus de tracteur, ajoutant une autre couche à l’histoire de nouveaux départs. « Ces pneus aidaient autrefois à labourer les champs et à cultiver de la nourriture », dit Carolyn. La matière est imprégnée d’identité, tout comme le porte-monnaie est alors imprégné de l’identité de la femme qui l’a fabriqué.

Chaque sac incorpore un motif de flocon de neige unique à son créateur. « Je voulais célébrer chaque personne, son caractère unique et son style », dit Carolyn. Sur le site web du groupe Begin Again, vous pouvez en savoir plus sur chacun des créateurs. Ainsi que Carolyn, il y a Eman, Farah et Mariam, tous originaires de Syrie ; il y a Sitelbanat, du Soudan ; il y a Fatima, du Maroc ; et il y a Sanaa, qui est arrivée à Kingston à l’origine d’Irak puis de Syrie.

Sanaa Zaki n’est pas étrangère au recommencement. En Irak, elle a déjà fait carrière dans les relations publiques pour un ministère gouvernemental. Mais elle et sa famille ont dû fuir leur pays, laissant tout derrière eux, leur maison, tous leurs biens. « Je suis partie avec ma famille à cause des conditions misérables là-bas », dit-elle. Ils ont trouvé leur chemin vers la Syrie, où ils ont vécu pendant huit ans. Puis, en 2015, Sanaa et sa famille ont pu venir au Canada. À Kingston, elle a commencé à étudier des cours d’anglais, a commencé à faire du bénévolat dans une maison de retraite et a également trouvé son chemin vers KEYS centre d’emploi, où elle s’est impliquée dans le groupe Begin Again.

« Mon travail dans mon pays était très différent de celui-ci », dit Sanaa. « Nous avons tous dû apprendre à fabriquer et à concevoir les sacs à main. Mais nous avons tous également apporté quelque chose de notre culture au projet. Et avec ce projet, j’ai appris à communiquer avec d’autres personnes en anglais. J’ai développé mes compétences linguistiques. » Elle remercie également son fils et sa fille de l’avoir encouragée à ne pas abandonner. « Et après quelques mois, nous avons pu produire des sacs à main. Chacun de ces sacs porte l’histoire unique de chacun de nous, ainsi que le matériel que nous utilisons ».

L’aspect communautaire de leur travail a toujours été une grande partie de l’entreprise. Les vendredis après-midi étaient toujours au rendez-vous du groupe, plus récemment à l’église unie Cooke’s-Portsmouth à Kingston. Cependant, ils n’ont pas pu travailler ensemble depuis mars.

Vous pouvez acheter les sacs qu’ils ont fabriqués avant le début de la pandémie. Sur leur site web, vous pouvez explorer leur travail et leurs histoires et participer à de nouveaux départs.

Cliquez ici pour voir leur site web : www.beginagaingroup.ca