8 restaurants parmi les secrets les mieux gardés à Kingston

By Jordan Whitehouse

À Kingston, la proportion de restaurants par personne est quasiment la plus élevée au Canada. Cette ville recèle sans doute quelques joyaux dont vous n’avez pas entendu parler…  Voici huit restos parmi lesquels choisir – plusieurs se trouvent dans de petits centres commerciaux, d’autres sont de bonnes tables asiatiques au détour de petites rues, il y a même un resto de l’île Amherst géré par des bénévoles.

Go Italian

2815, rue Princess

Continuez vers l’ouest sur la rue Princess jusqu’à un groupement de restaurants près de la promenade Bayridge. Le seul restaurant italien qui s’y trouve est un petit bistro au décor épuré qui depuis 2012 sert une cuisine des plus savoureuses incluant du poulet parmesan, des salades César et des pâtes. On y offre également des  paninis, des pizzas à croûte mince et beaucoup de plats sans gluten. La carte des vins n’est pas longue, mais ils sont bons, et comprennent surtout des rouges et blancs italiens en plus de quelques cuvées de Niagara et du comté de Prince Edward. Vous aurez sans doute des restes à emporter, mais sinon, pensez à demander des pâtes à cuisiner chez vous.   

Coffee Way Donuts

472, rue de la Division

En entrant dans cette beignerie de la rue Division ouverte 24 h sur 24, on se croirait en 1989 : décor brun, arômes de gros pots de café et rangée après rangée de beignes à la crème, à la gelée, à l’ancienne, même des beignes frits de la taille d’une tête d’enfant. Ces délices préparés sur place le jour même depuis plus de 25 ans sont sans conteste les meilleurs dans le genre à Kingston. Si vous avez un faible pour les beignes, présentez-vous après 22 h : c’est à cette heure que la nouvelle production commence à sortir de cuisine.

Bayview Farm Restaurant

4085, chemin Bath

Le parrain de la fine cuisine de Kingston, Clark Day, est de retour dans une nouvelle aventure qui a pris forme dans la propriété familiale du 19e siècle à Collins Bay. Sa cuisine est à la fois fermière et contemporaine, comme il la qualifie. Chaque soir, les tables sont ornées de plats qui pour l’essentiel suivent le rythme des saisons, avec abondance de légumes frais souvent cultivés chez lui. Imaginez du brie en croûte de panko servi avec de jeunes légumes verts; de l’omble chevalier avec spätzles au riz sauvage, purée de carottes au gingembre et légumes d’automne; de la crème caramel au sirop d’érable… Les clients prennent place dans l’une ou l’autre des petites pièces au décor intime et élégant sans prétention.

Limestone Kabob House

2511, rue Princess

Ne vous laissez pas tromper par son emplacement tout modeste dans une rangée de commerces à l’angle de la rue Princess et du chemin Gardiners. La Limestone Kabob House est là pour faire honneur aux saveurs audacieuses inspirées des cuisines d’enfance de Syed Zaidi : afghane, pakistanaise, marocaine et libanaise. Chawarmas libanais, tandouris afghans et chichekébabs de viande se trouvent au cœur du menu, tous grillés, relevés d’épices moulues de la main de Zaidi lui-même. La salle de 28 places est simple et bien tenue, on s’y sent à l’aise pour se concentrer sur cette savoureuse cuisine maison.

Eunice Sushi

682, rue King Ouest

Situé à côté d’un dépanneur à Portsmouth, Eunice Sushi n’a pas l’air de grand-chose de l’extérieur, mais à l’intérieur, cet établissement de 20 places sert des rouleaux, sushis, sashimis et tempuras parmi les plus frais de la ville. Le menu offre aussi quelques plats coréens (à recommander : le bulgogi) et plusieurs plats végés. Selon votre commande, vous pourriez avoir la surprise de recevoir quelque chose en extra, des tempuras de légumes par exemple, ou des fruits frais, une salade, une soupe au miso, des rouleaux, du riz.

Wok-In Restaurant

30, rue de Montréal

Ce tout petit restaurant thaïlandais et cambodgien a sa propre foule d’adeptes qui y retournent toutes les semaines. Vous risquez de vous joindre à eux après avoir essayé le pad thaï, les crevettes au cari et au lait de coco, le poulet épicé aux arachides et à la citronnelle, ou encore les beaux gros rouleaux de printemps. Le menu n’offre qu’une vingtaine de plats, mais cela ne facilitera pas votre choix. Mieux vaut fermer les yeux et y aller au hasard, simplement en pointant le doigt sur le menu. Vous ne pouvez pas vous tromper!

View this post on Instagram

Freshly battered B.C halibut on a bun

A post shared by Frans (@fransfishandchips) on

Fran’s Fish and Chips

83, chemin d’Aberfoyle

Fran’s est là depuis plus de 40 ans et, quoique Fran elle-même ne soit plus aux commandes, le poisson-frites servi ici près des boulevards Sir John A Macdonald et John Counter est toujours à mourir d’envie. Choisissez le flétan de Colombie-Britannique, la morue de Nouvelle-Zélande ou l’aiglefin de la côte Est, puis voyez arriver les beaux filets panés et dorés, garnis de frites fraîches coupées à la main et d’une sauce tartare faite sur place. Sur le menu, on trouve en plus des fruits de mer tels que les pétoncles, crevettes et calmars, mais aussi des hamburgers, sandwichs, poutines en plus de délicieuses fritures. Pour les passionnés de tacos, il vaut mieux y aller un mardi lorsque Fran’s sert des tacos aux poissons authentiquement mexicains avec une salsa tropicale pleine de couleur.

The Back Kitchen

5660, chemin Front, Amherst Island

Véritable joyau hors des sentiers battus, The Back Kitchen est un restaurant saisonnier à but non lucratif sur l’île Amherst, dirigé par des bénévoles dans un esprit de communauté. On y sert des plats réconfortants faits maison : gaufres, sandwichs au porc effiloché, spaghettis aux boulettes de viande, moussakas et poisson-frites… Le menu annonce parfois des trucs étonnants mais savoureux, comme le burger Stella Bay, garni d’une galette pur bœuf, de porc effiloché et de deux rondelles d’oignon croustillantes.